Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 00:49

                           

 

    - Non mais oh, arrêtez, on ne touche pas à Juju le Pigiste !

   - Vous vous la jouez Alain Delon ou quoi ? Laissez-moi vous examiner…

     Quand le courant ne passe pas entre le journaliste et son interviewé, quelle horrible et douloureuse impression. Cette sensation « s’appelle conne » ils pourraient dire dans la pub. Comme si vous n’étiez pas à votre place, que vous vous étiez gouré de sujet, que vous voudriez vous téléporter à la Star Trek, sur un autre lieu journalistique, et rapidos. Ou atterrir peinard sur un banc et balancer les miettes de votre sandwich Dauna à des pigeons obèses, qui vous fixent de leurs yeux louches.

     - Mais vous venez de m’arracher des poils de nuque là !

     - Ah mais c’est ça le relooking ! s'exclame la relookeuse.

    Voici le sujet que Charlie a approuvé sans hésiter : l’explosion du relooking en cité urbaine pour population relativement aisée qui ne se nourrit pas au Kebab du coin. A la rédaction, personne n’a voulu jouer le cobaye pour mon article. J’ai beau demander à Gaby Potter, qui lui s’est pourtant investi à corps perdu quelques semaines plus tôt dans un article sur le bronzage intégral en cabine de douche. Ses fesses sont apparues en photo haute résolution page 12 ! Il me décline la proposition, non sans me préciser quelques astuces journalistiques.

     - Investigation mec, investigation, immersion dans le sujet, enquête journalisme, reeeepooortiiing, reportage quoi ! Watergate, Washington Post, yes !

     Euh, merci. L’autobronzant semble avoir infiltré ses synapses. Jamais je ne montrerai mes fesses pour assurer un idéal journalistique. Dédé la pigiste, qui a repéré mon manège, ne daigne pas m’accompagner.

     - Tu veux faire du relooking ?

     - Pourquoi ?? Tu crois que j’en ai besoin ? 

     Une belle croix dans mon cahier à boulettes. Demander à une fille de venir se faire relooker…elle vous relookera le visage à coups d’ongles.

     Me voici donc seul, bien décidé à passer à la casserole pour produire un article béton, dans cette petite boutique à l’odeur de noix de coco, de pastèque (oui ça sent pas trop mais bon), de mangue, d’abricot et de yorkshires mouillés. Car une cliente BCBG s’y réfugie après une averse, et ramène son chien trempé qui sèche à côté de moi en me reniflant les pieds.

     -Ahhhh mais qu’est –ce que c’est que ce truc ?

    Une loupe électronique affiche une image ubueque sur un écran devant moi : mes bulbes de barbe intimes en cinémascope ! Telle une échographie, s’affiche mes poils de visage (on en a tous, même les filles !), puis ceux du nez, qui ont la taille à l’écran de roseaux d’Alabama !

     - C’est dégueulasse ! m’écrie-je.

     - Un petit décapage est nécessaire…

    - Ben en fait non, j’aurais bien voulu, mais mon œil journalistique aperçoit le mot 80 euros pour le décapage, là sur votre écriteau. Or je ne suis que pigiste, donc les notes de frais, en clair, je peux m’asseoir dessus et implorer les mouches pour me faire rembourser.

   Mine déconfite de la relookeuse. Elle accélère le mouvement, tandis qu’une cliente à cheveux jaunes et culotte de mammouth s’extirpe de la cabine d’UV. Bianca Castafiore en vrai. La relookeuse déploie une artillerie de tissus multicolores d’un coffre de pirates et me les colle sous le nez.

    Le rouge ? Non. Et le noir ? Non. Pas de Juju Sorel, juste Juju le pigiste ! Le bleu ? Non.

   - Mais ça oui! me crie-t-elle. Elle me file un costume gris argenté façon cosmonaute Apollo 9.

   - Jamais je ne mettrai ça ! A part la nuit pour changer un pneu sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute…

   - Ah mais vous y mettez de la mauvaise volonté aussi !

   Je sors ma carte vengeresse pour qu’elle file droit : la promotion.

   - Ecoutez, j’ai d’autres relookeurs qui se saigneraient les veines au rasoir Bic pour que je leur concocte un article, je crois que je vais aller les voir ! lui lance-je en me levant, encore affublé de ma combinaison spatiale et fixant l’horizon de la rue, en clair une agence d’assurance.

   Nouvelle métamorphose éclair de son expression faciale ! Miracle journalistique ! Elle troque son ton hautain contre un timbre de voix doux comme la brebis de la pub Chavroux ou l’ours Cajoline.

   Je profite de l’instant pour lui asséner des questions originales à la Juju le Pigiste sur les politiques les mieux habillés, ceux les moins bien fagotés, et ceux qui devraient passer au scalpel du relooking. Jospin passe très vite à la trappe « Quelle horreur ses costards, franchement !», Robert Hue est crucifié, pour elle le meilleur, à ce niveau là, c’est Jean Marie Le Pen et surtout Chirac qui séduit pas mal.

   - Mais bon ce n’est pas ça qui jouera aux élections dans X ans ! soupire-t-elle.

    Ah bon, vraiment…

   Je prends congé de ma relookeuse nazie, de ma Castafiore au visage orange, et me précipite à la rédaction.

  - Alors tu t’es fait relooké ? Qu’est-ce que t’as fait à tes cheveux ? Ah oui c’est plus sympa !

  La rédaction féminine me passe leurs mains dans mes cheveux new look. Charlie s’en passe.

  - C’est plus sympa, c’est plus sympa certes, mais le bouclage lui, on ne relooke pas hein, c’est toujours à la même heure, alors fais moi tes 5000 signes + un encadré de 1000, et tes photos elles sont comment les photos ? Les photos hein ????

   Un rédacteur en chef ne peut pas passer vingt minutes sans prononcer le mot « photos ». C’est journalistiquement impossible. Je lui dégaine mes clichés de poils de nez grossis à la loupe magique : c’est cette photo qui passera ! Le triomphe de Dame Nature sur le journalisme !

 

 

 

 

 votez pour moi : -)  Vous pouvez recommencer une fois par jour!  http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=119306

Partager cet article

Repost 0
Published by jujulepigiste@hotmail.fr - dans Histoires de piges
commenter cet article

commentaires

Liza 03/04/2007 20:51

Bien sûr.. entre Eléphant Man et James Dean, il y a de la marge !
Quand même !!
 

Présentation

  • : Juju le Pigiste
  • Juju le Pigiste
  • : Journaliste pigiste, des aventures incroyables...au sens propre du terme. Embarquez dans le monde merveilleux de la pige! TOUTES LES HISTOIRES DE PIGES DE CE BLOG SE PASSENT ENTRE FIN 2003 et JANVIER 2006
  • Contact

Ecrivez au coupable!

Recherche

Jamais seul(e)!

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog