Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 00:02

 

- Qui veut aller au conseil de quartier?
     Des anges passent dans la rédaction, les journalistes se branchent en position autruche africaine, tête engluée sur l’écran de Macintosh.
- Je voulais dire, qui VA au Conseil de quartier ce soir? rectifie Charlie dans l’entrebâillement de son bureau.
    Les anges s’attardent. Les têtes fossilisées sur les écrans.
- Qui j’envois? C’est ce soir… chuchote Charlie, en scannant la rédac façon Terminator.
- Je ne peux pas, j’ai les enfants chez moi, lance l’un planqué derrière un écran.
 Sacrebleu, l’excuse des enfants. Je ne peux pas rivaliser.
- Juju? fait alors instinctivement Charlie.
- Oui ?? fais-je en faisant l’étonnement façon Actor’s Studio, vous m’avez appelé Charlie? Vous allez au conseil de quartier c’est ça ? Quoi, pourquoi moi ? C’est parce que j’ai pas d’enfants c’est ça hein ? C’est de la discrimination, je vais envoyer un fax à la Cour européenne des droits de l’homme !
       Résultat: je suis expédié dans les faubourgs bourgeois de la ville, afin de concocter un compte-rendu pour le lendemain matin. L’ambiance pré-conseil de quartier, c’est comme un épisode de La quatrième dimension: des rues étouffées par le brouillard, dépeuplées évidemment, et une lumière flageolante qui s’extirpe d’une fenêtre solitaire de la mairie, tandis que les derniers bus déguerpissent de la scène municipale. En général, on trouve porte d’entrée close, et il faut faire appel à ses neurones journalistiques pour dénicher une autre entrée. J’opte pour les cuisines, comme dans les films, tout en imaginant un adjoint de la mandature précédente ligoté et congelé dans le frigo, un dossier compromettant sur les crèches à la main. Finalement, me voici seul dans la salle du conseil de quartier, en présence de Monsieur le Maire et 7 adjoints qui me font face, comme si j’étais prévenu dans un procès américain ! Ubuesque !
- Euh, bonsoir messieurs…
- Bonsoiiiiiirrrr, fait une voix noyée de testostérone…
- Euh madame Lapic, je vous avais pas vue, bonsoir aussi, vous avez lu l’article, sympa hein ?
  Les voici qu’ils m’exposent leur bilan, que je note façon dactylo.
- Mais euh, il n’y a personne ce soir sinon?
- Ecoutez Juju, il y a ce match de foot…
- Ah oui très bien, y’a Jean-Lou le Pigiste qui le couvre, fais-je en gribouillant.
- On s’en fout de Jean-Lou le Pigiste, mais que faites-vous avec votre stylo là ?
- Mon stylo ?
- Oui ?
- Je note…
- Vous notez ?
- Euh oui.
- Quelles notes ?
- Des notes? J’ai pas le droit ? Fallait que je révise quelque chose ?
- Je peux voir? se lève le maire dans un style du prof de géo qui aperçoit un élève griffonner des zizis sur sa carte des départements.
- Hein, meuh non, c’est des trucs de journalistes, vous ne pouvez pas, désolé.
    En tout cas, j’espère que vous omettrez ce détail.
- Le détail ?
- Oui, l’absence de public ce soir. D’ailleurs, ça tombe bien, nous avions prévu de reporter, c’est incroyable non ? Ah ah ah.
    Les adjoints font ah ah ah ah ah en choeur
- Espèce de nazi municipal! Nous devions ? s’éveille un adjoint la joue rosie par ses dossiers d’aménagement de trottoirs.
- Vous avez le droit ?
- J’ai tous les droits je suis le maire mouah ah ah ah ah ah !!! Oui, nous allons communiquer là-dessus, d’ailleurs, vous tombez bien, vous allez relayer notre parole dès demain.
- Oui un journaliste tombe toujours bien.
Le conseil de quartier le plus rapide et sectaire de l’histoire.

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

Partager cet article

Repost 0
Published by jujulepigiste@hotmail.fr - dans Histoires de piges
commenter cet article

commentaires

ecriveuse 14/10/2008 12:39

Mouarf.Juste une précision: si leur quorum n'était pas atteint, ils ne pouvaient pas siéger ;)Mais toujours aussi sympa de te lire :)

morgane 13/10/2008 12:34

aaaah....j'adore lens gens qui essaient de vérifier notre prise de notes.Il y a aussi ceux qui nous disent "mettez ça" (marche surtout pour les personnes comme moi, à savoir jeune + fille = on ne te prend pas au sérieux, on te domine d'office , on essaie de t'apprendre ton métier et on profite de ta supposée naïveté pour faire passer n'importe quoi).Il y a aussi ceux qui demandent à relire l'article avant publication, ce sont mes préférés ceux là.

Présentation

  • : Juju le Pigiste
  • Juju le Pigiste
  • : Journaliste pigiste, des aventures incroyables...au sens propre du terme. Embarquez dans le monde merveilleux de la pige! TOUTES LES HISTOIRES DE PIGES DE CE BLOG SE PASSENT ENTRE FIN 2003 et JANVIER 2006
  • Contact

Ecrivez au coupable!

Recherche

Jamais seul(e)!

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog