Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 00:02

                                   russie.jpg
- Allô Juju, viens ce soir, c’est une soirée de lancement de livre ! me crie Gontran de Sainte-Brioche.

- Ah oui c’est où ?

- Dans un restaurant russe !

- Ah oui, bon bon d’accord, réponds-je en me grattant l’entre-jambe.

Piégé. Sous une pluie piquante, des trottoirs aussi glissants qu’une piste de curling, je trébuche sur un restaurant aux fenêtres camouflées par de touffus rideaux pourpres, d’où émergent des mélodies kremlinesques. Ambiance club échangiste. J’entre. Direction l’antre. Incroyable, un repère de people has been ! Une race pitoyablement attachante ! La soirée est organisée en l’honneur du lancement du livre d’une ancienne candidate de Nice People, grand show aimanté vide-ordure de TF1 : la Russe aux seins taille baudruche, espionne poursuivie selon elle par la mafia de la toundra. Pas trop discrète la planque filmée à la télé ! J’évite avec souplesse journalistique une caméra que je sais appartenir au Petit Journal, pour éviter de patauger dans une honte cathodique le lendemain soir.

- Bon je t’assois ici Juju, hein, tu es tout seul ? s’enquiert Gontran.

- Ben ça se voit tant que ça que je suis célibataire ? Euh oui oui  merci.

Les violons poursuivent leur mélodie endiablée et hypnotique. Je prie pour qu’ils ne fusent pas vers moi pour me consumer les tympans. Je suis placé à une table déjà occupée. En face de moi, un producteur américain black qui picore de bisous les fines phalanges de sa copine black, sur ma droite, à laquelle je propose du tarama.

- C’est bon, it’s good, allez-y ! Do you want some champaign ? I like black people, I’ve lived in Los Angeles you know !

- Champaign’s good man !

     Seul échange de la soirée. Car les soirées people, on y va juste pour manger, et boire. A table, les people ne conversent pas. Soudain, une main me caresse l’épaule.

- Oui je te présente Juju le Pigiste, susurre Gontran de Sainte-Brioche à la grande romancière.

  Elle me paraphe son chef-d’œuvre, en y esquissant un cœur. Je ne le verrai qu’après, mon champ visuel étant englué dans son décolleté aussi profond qu’une réflexion de Proust. Elle me colle un bisou sur la bouche, encore parsemée de miettes de saumon. C’est bien, la Russie ! Alors que je souhaite engager la conversation, elle disparait dans le capharnaüm people. Devant moi sur ma gauche, un homme au regard hautain. Je lui demande ce qu’il fait, qu’il est . Il répond avec dédain,

- Je travaille pour Morandini.

Comme s’il besognait à la Maison-Blanche ! Vite, changer de dossier. La fille devant lui bosse chez Delarue. Beaucoup plus gentille. Je me réfugie dans la bouffe, après avoir récolté cartes de visite et sempiternels « Bien sûr Juju je parlerai de toi à Morandini/Delarue/Ardisson/Benoît 16/Jacques Chirac/Gorbatchev/Jane Fonda…  » d’usage. Les mets s’avèrent succulents. Orgasme de mes papilles gustatives. Champagne, spécialités russes, saumon dodu. Un homme blond assis plus loin au fond me décoche un sourire phosphorescent à travers la brume tabagique people. Je lui retourne par politesse son sourire. C’est le Bachelor première saison, accompagné d’une femme qui n’est pas l’heureuse gagnante de l’émission... J’active mon radar people, me tourne. Paul-Loup Sulitzer assis là-bas, pas en super forme. Il me fait un peu de la peine d’être là, immobile dans l’obscurité, tandis que les violons et les superficialités virevoltent autour de lui. Je baisse les yeux sur le parquet. Deux superbes mollets effilés, une jolie mini-jupe rouge courte... Mes yeux regardent plus haut. Un postérieur superbe... Un dos doux, une peau ébène et sauvage… Cible idéale pour un rateau… Puis la jeune femme se retourne. Mon radar sonne l’alerte rouge. VINCENT MC DOOM!!! Il/elle me sourit. Aussi rose que mon tarama, je me réfugie dans le champagne. En partant, dernier coup d’œil au conglomérat has been. Tiens, un animateur du matin de M6. La boucle est bouclée. Je rentre chez moi en zigzaguant sur le bitume, et en évitant les ruelles sombres d’où pourraient surgir des has been people, comme dans Thriller de Michael Jackson. Je fuis vers d’autres aventures journalistiques plus sérieuses. Enfin, sérieuses tout court.

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

Partager cet article

Repost 0
Published by jujulepigiste@hotmail.fr - dans Histoires de piges
commenter cet article

commentaires

BritBrit 28/11/2007 11:45

Ce qui est bien avec le bisou russe, c'est que tu peux manger du saumon en même temps. Si tout le monde fait pareil avec les petits somaliens, il n'y aurait plus de famine et l'Afrique sertait sauvée de la malnutrition. BritBrit a vraiment des solutions a tout et mériterait presque d'être dans l'actuel gouvernement avec ce genre de proposition :s)

Mordax 26/11/2007 12:37

Comme on dit, mieux vaut être "has been" que "has never been" !

Xahvier 26/11/2007 11:06

comme RDV de tocards on peut difficilement faire pire.

Nath 26/11/2007 08:56

Texte génial Monsieur Juju et... tu as raison, je t'ai cherché, version "petite journal" mais je ne t'ai pas trouvé :( pour la prochaine fois, peut-être ;o)Allez, t'inquiète, va te consoler ds ls bras de VMCD, ça ira mieux la prochaine fois, avec de VRAIS people ;o)))

mlle motoronde bougre d'ane 26/11/2007 00:30

la moustache de la fleure de jasmin, c'est has been ....

Présentation

  • : Juju le Pigiste
  • Juju le Pigiste
  • : Journaliste pigiste, des aventures incroyables...au sens propre du terme. Embarquez dans le monde merveilleux de la pige! TOUTES LES HISTOIRES DE PIGES DE CE BLOG SE PASSENT ENTRE FIN 2003 et JANVIER 2006
  • Contact

Ecrivez au coupable!

Recherche

Jamais seul(e)!

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog