Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2007 3 21 /11 /novembre /2007 00:01
                                                    ski1.JPGenfer.jpg

Juju à la montagne, ça sentirait bon l’aventure journalistique. Sauf que je suis aussi sensible au ski qu’à l’avenir professionnel d’un Lofteur. Je possède certes mon premier flocon, qui s’avère aussi représenter mon dernier. Subir 500 kilomètres en voiture, sur des routes escarpées aux virages dantesques, par un temps d’apocalypse et une visibilité de cagibi, c’est un postulat que j’abhorre.

A la station, je sors pour détacher les skis du toit, les mains givrées, manquant de glisser et de m’empiffrer le coffre en pleines gencives. Les autres conducteurs font de même, mais personne pour aider. Le skieur est égoïste ! Je transporte ma paire de skis aussi lourde qu’un adolescent américain. Mon corps subit sous le soleil bouillant l’effet de serre dans ma combinaison. Maudit astre solaire qui harcèle mes rétines. J’enfile mes lunettes de soleil. Allure de mouche géante. Mes lèvres sèchent et craquellent. Puis débarque le jugement dernier : l’épreuve du tire-fesses et du forfait. « Forfait », le vocable le plus proféré sur une piste de ski. J’enfile mon badge à la noix autour de mon cou rosâtre, les cheveux imbibés de sueur journalistique sous mon bonnet. Vient mon tour. Le « gardien du télé-siège », « celui qui tient les trucs » ou « on ne sait pas quel est vraiment son rôle » me questionne, « vous êtes seul ? ». Un coup d’iris derrière, une ravissante jeune fille bronzée avec son snowboard, me catapulte un sourire email diamant qui reflète les rayons argentés du soleil et la blancheur immaculée de la neige.

- Euh, oui oui je suis tout seul ! crie-je bien fort.

Puis j’aperçois un visage qui s’extirpe de derrière un snowboard, son copain lui aussi bronzé, au regard hitlérien, et au corps bodybuildé que je me dessine dans la tête.

- Euh en fait oui, mais ça tombe bien j’ai besoin de place pour mes skis hein.

Je chausse mes skis, et manque de me sectionner les doigts quand j’enfile dans un claquement infernal ma botte sur le ski. Le télésiège s’envole dans les airs. Le grincement me fout les jetons, l’impression d’être sur un tire-fesses roumain, qui va chuter et me planter dans la neige comme un drapeau sur la Lune. Machine du diable ! Une fois mort, je suis sûr que les âmes damnées sont conduites en Enfer sur un télésiège* !  Parvenu au sommet, je glisse. Et glisse. Et je glisse encore, encore, et encore. Les snowboardeurs, et autres skieurs se la pètent en me dépassant, slalomant et dévalant les bosses blanches. Deux minutes. Et me revoilà au point de départ, le rituel du tire-fesses. Je transpire, les pieds mouillés, la combinaison noyée. Le chocolat chaud que je déguste à la fin parmi le troupeau de skieurs, m’éradique les papilles gustatives. Je le renverse sur ma combinaison. Un Saint-Bernard au look de Demis Roussos à quatre pattes vient la lécher et me baver dessus.

Par contre, dévaler seul sur une piste, sans risque d’accident, sur une piste sans personne, un hélicoptère chauffé qui me transporte en haut de la montagne à chaque descente, recommencer comme dans un jeu vidéo, puis glisser directement vers un appartement chauffé et molletonné, où une Californienne blonde et bronzée en col roulé blanc, drôle et adepte de la physique quantique, m’attend près d’une cheminée romantique, et qu’elle m’ordonne de préparer un chocolat chaud, là oui. Comme quoi, tout dépend du contexte…

 www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

*Merci à Asté pour ses précisions sur les spécificités du télésiège, que Juju le Pigiste confondait avec le tire-fesses, qui est plutôt selon Asté la « perche que l’on se carre dans le…. »

Partager cet article

Repost 0
Published by jujulepigiste@hotmail.fr - dans Histoires de piges
commenter cet article

commentaires

Ben 21/11/2007 14:03

Oui forcément tout ça m'est un peu étranger, il a fallu que j'arrive en France à 17 ans pour voir de la neige pour la 1ère fois de ma vie... Donc c'est un peu du martien pour moi... Mais j'ai toujours imaginé ça comme quelque chose de franchement génial, que de désillusions

Nath 21/11/2007 08:49

J'adore ton texte, comme d'hab ;o)Je suis un peu comme toi sur le spistes de ski, d'ailleurs, je ne les ai pas fréquentées depuis des lustres... au moins 10 ans. Ce que j'aime, par contre, ce sont les chocolats chauds, préparés de préférences par mon homme ;o)

juju le pigiste chinois 21/11/2007 00:59

trés honorable lecteur, juju est victime de contre façon

Présentation

  • : Juju le Pigiste
  • Juju le Pigiste
  • : Journaliste pigiste, des aventures incroyables...au sens propre du terme. Embarquez dans le monde merveilleux de la pige! TOUTES LES HISTOIRES DE PIGES DE CE BLOG SE PASSENT ENTRE FIN 2003 et JANVIER 2006
  • Contact

Ecrivez au coupable!

Recherche

Jamais seul(e)!

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog