Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2007 5 19 /10 /octobre /2007 00:14

 

                               rottweiler.jpgchantier.jpg
- Juju tu dois aller faire un reportage sur un chien dangereux qui terrorise les gens !

- Par chien dangereux vous entendez ? demande-je à Charlie, ma fesse droite posée sur le coin de son bureau.

- Un rottweiler qui aboie contre les passants, qui du coup ont peur, je vois déjà en titre « Un chien terrorise le quartier Lafayette !»

- Non mais bon j’ai pas la protection en mousse comme on voit à la télé hein ! Vous avez pas peur de perdre un pigiste ?

Silence.

- Ah ben non évidemment je suis bête !

- Interview du maître chien, des riverains, papier ambiance quoi, comme tu sais faire ! Vivant ! lance-t-il en se calant dans sa chaise, les mains croisées sur le cervelet.

- Bon ben j’irai alors ok !

- Ah non, tu « vas », présent indicatif, cette nuit…lance t-il, bouclage pour demain.

- Cette nuit ??? C’est pas parce que je suis célibataire, seul désespéré en proie aux doutes dans mes draps glacés qu’il faut m’envoyer pur les trucs de nuit ! J’vais me plaindre à Pigistes sans Frontières !

- Il aboie la nuit.

- C’est un loup ou quoi ?? Finalement, c’est un reportage de guerre en ville ! Vous n’auriez pas un brassard presse ? fais-je en plaisantant.

     Bide catégorie poids lourd. Il fut une époque où ce brassard protégeait sur un conflit, c’est aujourd’hui malheureusement une cible. Charlie replonge ses yeux dans la maquette du journal. Synonyme de fin d’audience.

     Arrivée devant le terrain vague, un chantier en construction. Nul badaud aux alentours. Sortie de métro abandonnée. Impression de banlieue des années 70, celle des films de Belmondo. Je longe le grillage. Rien, hormis un grillage. Je pige pas pour Grillage Magazine ! Repérage d’une brèche dans le grillage. J’y faufile mon corps aussi musclé qu’un Mikado. Mes pieds échouent dans une flaque. Tous les clichés du terrain de vague s’accumulent saperlipopette ! Je m’attends alors à croiser un ouvrier casque de chantier profil YMCA, qui dévore un sandwich à la rosette extirpé d’une mini-glacière. Mais personne, décor d’apocalypse. Je me refaufile par la brèche. Je tombe nez à nattes avec deux étudiantes.

- Mesdemoiselles excusez-moi vous avez peur du chien la nuit?

    Je réalise soudain que je passe pour un psychopathe. J’ai surgi du grillage et sauté sur elles. Elles ont sursauté.

- Heiinnnnn ? fait l’une.

- Hiiiiiiiiiiiiii fait l’autre.

Ou l’inverse, je ne me rappelle plus.

- N’avancez pas ! crie la première.

- Mais non mesdemoiselles je suis journaliste !

     Ce qui semble les paniquer davantage qu’un prédateur sexuel ! Je leur présente alors ma carte de…euh, zut, nom d’un quotidien dont les ventes sont en hausse ! A cette époque je  n’ai pas encore ma carte de presse !

- Si si je suis journaliste euh, je suis pas un pervers je vous assure les filles !

- Bon ben vous êtes bizarre vous dis donc ! Vous faites des articles la nuit ?

- Et oui, hum, vous savez, l’actualité…ne dort jamais, énonce-je avec mon sourire trente-deux dents et m’appuyant contre le grillage.

Prenez ça dans vos synapses d’étudiantes !

- Hi hi hi fait une natte.

- Bon les filles sinon le chien ? Peur ? Pas peur ? Mi-peur ?

- Quel chien ? Le truc qui aboie contre le grillage ? Ben c’est son métier au chien non ?

- Moui je vois, c’est bien ça, fais-je en gribouillant sur mon calepin.

      Dans l’article ce témoignage deviendra « rentrant seules cette nuit, deux étudiantes passent sans crainte près du grillage, sans peur d’affronter le supposé molosse ». Le duo de nattes disparait dans la pénombre. De nouveau seul. Avec la pleine lune lumineuse, la nuit est tel un cyclope qui me nargue. Deux phares jaunes percent la pollution. Un employé d’une société de sécurité s’extirpe du van, tandis que des bruits lourds résonnent à l’intérieur. LE chien !

- Qu’est-ce que vous faites là ?

- Je suis journaliste ! Enquête sur votre chien qui serait susceptible de nuire à la tranquillité du voisinage.

- Ah ah ah ! Albator ? Nuisible ?

     Il ouvre la porte. Le rottweiler haletant me lèche le menton. Je repense soudainement à cette étude vétérinaire, officielle et tout, avec graphiques qui font pro, que j’avais analysée en bon journaliste rigoureux que je suis, et qui stipule qu’un chien passe la majorité de son temps à se lécher l’anus. Je repousse alors le canidé délicatement, avec un sourire de constipé. Le molosse me renifle alors les genoux.

- Mais un chien c’est pas censé sentir les pieds ? Ou « sentir le cul » (copyright Alain Chabat) ? Vous avez le seul chien au monde qui renifle les genoux !

- Albator aboie auprès des gens qui lui jettent des cailloux ! Et c’est tout ! Mon chien fait son job. C’est le maître le responsable ! Certaines attaques finissent en tragédie. Ne laissez jamais un enfant seul avec un chien, même tout petit et gentil. Jamais !

     Je flashe le chien. Bactéries ou non, je me suis fait un nouvel ami. Il aura droit à sa truffe en une.

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

Partager cet article

Repost 0
Published by jujulepigiste@hotmail.fr - dans Histoires de piges
commenter cet article

commentaires

boubourose 01/11/2007 12:03

Les molosses ne sont pas forcement les plus méchants ..... attend de te faire courser par un CHIHUAHUA .... terrifiant je m'en rappelle encore (sourire) .... AHHH ce KIKI

Liza 20/10/2007 22:40

Peut-on imaginer Juju mordre ? A l'instar du gros chien noir de sa pige ?

mlle motoronde bougre d'ane 20/10/2007 16:01

Faite gaffe quand même la mention " je ne mords pas à disparu" ....

mlle motoronde bougre d'ane 20/10/2007 15:59

Visiblement la boite a juju est revenue, on va pouvoir le faire chier

Nath 20/10/2007 08:13

J'aurais bien aimé, moi, la "boite à Juju" ! Mais y avait jamais personne :( Dommage, c'était une bonne idée. Bide ou pas, ça ne mange pas de pain de la laisser c'est pltutôt sympatique.

Présentation

  • : Juju le Pigiste
  • Juju le Pigiste
  • : Journaliste pigiste, des aventures incroyables...au sens propre du terme. Embarquez dans le monde merveilleux de la pige! TOUTES LES HISTOIRES DE PIGES DE CE BLOG SE PASSENT ENTRE FIN 2003 et JANVIER 2006
  • Contact

Ecrivez au coupable!

Recherche

Jamais seul(e)!

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog