Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 01:14

                                                   
   

Mon téléphone vibre tel un bourdon constipé.

- Allô Juju tu dois aller à un conseil de quartier ce soir !

- Ce soir ? A quelle heure Charlie ?

- A 19h30 !

- Mais il est 20h là ! Bon, ben je finis mes cookies et j’y vais…

     J’enfile ma panoplie de pigiste et me téléporte vers le lieu de l’action journalistique. Il fait moins trois, les rues transfigurées en bacs à frigo. J’aperçois au loin l’haleine de Monsieur le Maire s’estomper dans l’air ! En me voyant glisser vers lui, il confie peu discrètement à sa collaboratrice,

- Mais pourquoi il vient lui ? C’était prévu ?

- Oui, je viens faire un compte rendu ! précise-je avant l’assistante à lunettes embuée et nez rouge. Direction une salle aménagée avec écran, rétroprojecteur, et un régiment de chaises, vides. Même en retard, je suis en avance ! Vingt minutes plus tard, la trentaine d’habitants ont installé leurs miches bien au chaud. La propagande réunion municipale démarre. Encore un de ses meetings où rien de croustillant ne se manifeste. Une espèce d’agitation éclot parmi l’assistance. Mon flair journalistique me susurre de me rapprocher du brouhaha, en effectuant un transfert de chaise en chaise, sous les yeux du maire.

- Excusez-nous messieurs, mais auriez-vous un problème ? Nous sommes ici pour en discuter vous savez ! crie le maire. Réplique d’un riverain qui voit (et boit) rouge.

- Monsieur le Maire ! La rue Desherbes !! Votre projet à la mord-moi-le-nœud d’y installer une piste cyclable, et surtout d’y foutre un sens unique ! Depuis Hugues Capet, cette rue est à double sens ! Le bordel que ça va foutre ! Excusez-moi de parler comme ça mais bon, c’est vrai quoi hein…

     Le ton du commerçant au physique d’haltérophile reste pour l’instant cordial.

- Oui écoutez je comprends votre désarroi et je…

- Ce n’est pas du désarroi ! C’est du ras-le-cul, très très haut !

     Mon Gemini Cricket journalistique me chuchote l’imminence d’une explosion. Comme dans les conférences de presse arrangées entre deux boxeurs avant un match !

- Ecoutez, écrivez un courrier et je…balbutie Monsieur le Maire.

- Un courrier ? Mais qu’est-ce que vous faites ici ? Vous n’êtes pas là pour en parler justement ? C’est le comble Monsieur le Maire ! La moustache du commerçant leveur de fonte chauffe.

     Puis naissent quelques murmures dans l’assistance, émis par ceux qui ne voudront jamais s’exprimer publiquement. Des « oh oui, il a raison », « le maire exagère », des « oh la la ». Des mots de révolte chuchotés : une révolution salon de thé. Mais un « Vous êtes un con Monsieur le Maire ! » fort et limpide explose. Bingo ! Le maire voit rouge !

- Ecoutez je ne vous permets pas ! J’ai annulé l’inauguration du gymnase Gilbert Montagné pour venir ce soir ! Normalement c’est le maire d’arrondissement qui devrait être là !

- Justement c’est le bordel !!! Lui il s’occupe jamais des rues à contre sens supprimés, et vous alors non plus, vous avez d’autres chats à fouetter !! On voit que ce sont bientôt les élections régionales, bordel de merde, fait chier ! fait-il en tapant une chaise devant lui.

     La mamie assise à côté fait « ouh la la la ça chauffe » en me souriant. Le journaliste en moi n’attend qu’une chose, que les chaises virevoltent, s’envolent dans les airs, que le maire en vienne aux mains avec le commerçant rebelle. J’en profite pour faire des interviews chuchotées, à genoux, à l’insu des sbires du maire. « C’est un con oui, écrivez le !! ». Je gribouille sur mon cahier à spirales. Finalement, à défaut des chaises, les portes claquent. La salle s’évide. L’équipe municipale reste toute seule, interloquée, face à une assistance évaporée, des chaises désertes hormis une, la mienne.

- Ah vous êtes resté vous ! sourit le maire, vous avez de quoi écrire…

- Justement, je dois avoir votre point de vue là-dessus Monsieur le Maire.

     Je rédige l’article avec la description de tous les détails, et en mettant même le titre « Mr le Maire, vous êtes un con », avec des guillemets bien sûr. Ce fut l’article le plus modifié, coupé, changé, expurgé des gros mots des protagonistes, de ma prime carrière.

Partager cet article

Repost 0
Published by jujulepigiste@hotmail.fr - dans Histoires de piges
commenter cet article

commentaires

Ddx 28/12/2007 18:05

Je ne sais pas si tu as déjà eu l'occasion d'officier dans la PQR, mais je peux t'assurer que la retranscription en français correct des propos tenus par des personnes s'exprimant dans un dialecte cauchois approximatif (vocable mêlant les caractéristiques vocales d'un chti en partie assoupi et d'un breton fortement imbibé) est l'un des souvenirs les plus mémorables de mes jeunes aventures journalistiques.

jojomigrateur 14/10/2007 06:56

On peut se montrer bien plus insultant et moqueur, faire bien plus de ravages sans prononcer le moindre "nom d'oiseau"... C'est d'ailleurs bien plus efficace ! :)

aurélia 12/10/2007 22:33

Juju le pigiste, Voilà un compte-rendu comme on aimerait les lire dans nos journaux. Limpide, drôle et compréhensible... On ne pourrait pas lire l'original? Saches, en tout cas, qu'au Burkina Faso par exemple, on en traite certains de cons sans guillemet et encore à la Une des journaux!

cilou 12/10/2007 12:41

Je vais aller à contre-courant de l'opinion générale : pour moi, il est normal que le journal n'ait pas retenu cette citation. On peut toujours trouver quelqu'un pour dire d'un autre "c'est un con" (variante : un salaud, un nul, une ordure, un connard, un jean-foutre, un enfoiré, ... je vous laisse compléter).Est-ce du journalisme que de rapporter les injures diverses et variées ? Je ne pense pas. Raconter que le conseil de quartier a été chaud, expliquer les avis divergeants, oui, c'est du journalisme. Ne nous rabaissons pas au niveau des tabloïds anglais.

Cécile 10/10/2007 09:57

Excellent, vraiment ! J'en ai couverts quelques uns des conseils de quartier de ce type, mais j'ai jamais eu droit à ça. Veinard ! lol.

Présentation

  • : Juju le Pigiste
  • Juju le Pigiste
  • : Journaliste pigiste, des aventures incroyables...au sens propre du terme. Embarquez dans le monde merveilleux de la pige! TOUTES LES HISTOIRES DE PIGES DE CE BLOG SE PASSENT ENTRE FIN 2003 et JANVIER 2006
  • Contact

Ecrivez au coupable!

Recherche

Jamais seul(e)!

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog