Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2007 5 17 /08 /août /2007 02:06

Je remercie tous les visiteurs (nombreux !) de ces deux derniers jours. Une hausse incroyable de 1666% dans les visites et de 2700% dans le nombre d'articles lus ! Merci aussi pour les nombreux mails et commentaires très gentils ! Pour répondre à la question récurrente, sachez qu'au départ ces aventures devaient en effet être une bande dessinée, mais je sais aussi bien dessiner qu'un manchot, donc... 
En cadeau je mets en ligne une nouvelle aventure de Juju le Pigiste prévue pour beaucoup plus tard…

                                             poup--e.jpgpeepshow.jpg


- C’est une première en Europe pour cette marque ! Il faut aller couvrir l’événement ! supplie-je à Charlie.

- Tout de même Juju, un sex-shop… répond mon rédac chef les yeux écarquillés.

- Une grande chaine connue, inédite ici, faut en informer les lecteurs !

- Mouais bon ok, on en fera une photo légendée (photo légendée, c’est une brève un peu longue, avec une photo)

     Je me téléporte dans le quartier en question. Je déambule dans une ruelle étroite et humide. Des brouhahas émergent d’une porte cachée par un épais rideau rose et pourpre, où fusionnent odeur de champagne et vacarme mondain. Quelques passants arpentent la ruelle dans des va-et-vient hypocrites. A force de fixer lubriquement la porte, certains manquent de s’encastrer le distributeur de sacs canins flambant neuf. Muni de mon énorme appareil photographique, j’écarte délicatement le rideau et pénètre l’endroit. Ambiance somme toute sympathique ! Musique d’ordinateur dans l’air. Au fond d’un espace molletonné parsemé de colonnes de sex toys, deux Chippendales immobiles tels des Bobbies londoniens, près de deux filles habillées en lapine qui servent des coupes de champagne et distribuent des dossiers de presse. Autour d’elles, trois pervers rougeaux gobent leur flute de champagne, caressent avec perversion leur dossier de presse, s’enfilent leur macaron en le léchant, et tournent autour des filles comme le Spoutnik autour de la Terre.

- Bonjour, je suis Juju le Pigiste, je viens couvrir l’inauguration ! lance-je au moustachu à lunettes, accessoirement directeur de l’établissement.

- Ja ja guten tag ! me répond le directeur.

- Saperlipopette, un teuton au milieu des tétés en plastiques ! Je suis aussi doué en langue de Goethe qu’en astrophysique !

- Ich heisse Juju das Pigiste ! Ich bin Journalist und Ich habe Fragen. Bon on va pas se faire chier hein, do you speak English ?

- Oui français même vous voyez, me répond Herr Direktor.

- Danke schon c’est bon ça, wunderbar monsieur !! Vous sauvez la presse là !

Séance de questions adéquates. Je feuillette le dossier de presse et décoche un sourire journalistique au duo de lapines en string.

- Mesdemoiselles les Lapines, je peux vous prendre en photo ? C’est pour la presse.

     Un gorille entre dans mon champ de vision et me décoche un regard hitlérien.

- Euh, liberté de la presse non ? fais-je le nez enfoui dans son ventre comme dans un Airbag.

    Il lance un sourire Email Diamant.

 - Ah très bien ! Vous voulez que j’installe un poster derrière les lapines ?

- Euh, et pourquoi pas devant ? Sans jeu de mots hein ah ah ah ah ah, euh, hum.

Les lapines figent leur sourire.

- Parfait mesdemoiselles ! Je vous ai là oui c’est bon ! C’est bon !!! Souriez c’est bon !

La photo est prête, les deux lapines Coco Girls m’approchent pour vérifier le cliché sur mon gros appareil.

- Vous êtes bien là…précise-je.

- Hi hi hi hi merci, fait l’une.

- Hi hi hi hi merci, fait l’autre.

- Non sans déconner vous êtes bien hein, en même temps c’est pas difficile…vous serez dans le journal !

- Hi hi hi hi hi

- Vous savez les trucs avec les papiers, avec les lettres, dans les kiosques…

- Hi hi hi hi !

- Le truc qui sert à emballer les patates !

- Ah oui !!! J’en vu un une fois ! réagit une des deux lapines.

    Une grosse main venue d’ailleurs arrache mon appareil. Le gorille veut juger la photo. Verdict des 90 kilos de muscles :

- Oui elles sont bien… conclut-il.

- Excusez-moi, mais euh, qui êtes vous ?

- La sécurité. Vous savez, pour éviter les indésirables, les intrus, les boulets, les obsédés et les tueurs en série.

- Ah ? fais-je en sirotant mes bulles. Et les journalistes aussi ?

- Ah ah ah ah ah ah ah ! fait-il.

      Dans la mesure où un baba au rhum suffit à me faire voltiger les synapses, les bulles de champagne commencent à projeter en kinopanorama des visions étranges sur ma rétine. Sur les présentoirs, les godes ceintures multicolores s’animent et sautillent, les poupées gonflables ricanent, les vibromasseurs entonnent la chanson de Titanic, les menottes en fourrure rose claquent, les boules de Geisha se déforment ! Je me rabats sur un verre d’eau. A cinq mètres, je repère une figure coutumière. Parmi la myriade de godes de toutes tailles et les poudres à faire bander, je reconnais un visage familier plongé dans le rayon de cassettes relatant les aventures d’une pervenche sans culotte, adepte des prunes, qui contrôle à sa façon un conducteur bodybuildé se laissant punir.

- Alors Monsieur le Maire ? On vient pour l’inauguration ? lance-je derrière son dos.

     Le notable renoue sa cravate et se retourne aussi vite que l’énumération des diplômes d’un Lofteur.

- Juju le Pigiste ? Bonjour ! Le journal X couvre l’inauguration ?

- Oui, je vois que la municipalité est très impliquée dans le renouveau du quartier…

    Le naturel de la propagande municipale revient au galop.

- Oui, je sais, il s’agit d’un commerce qui doit revigorer le quartier.

Et là, l’argument municipal passe-partout, imparable.

- Vous savez, c’est le LIEN SOCIAL, primordial…

- Oui les gens sont très liés en effet, surtout avec des menottes en plumes bleues !

- Ah ah ah ah Juju le Pigiste toujours le mot pour rire !

- Oui, ca fera une photo légendée en page 14.

Monsieur le Maire se met sur pause.

- Ou pas, je vais passer un coup de fil à Charlie….

     L’article finit par passer à mon grand étonnement, avec les photos de mes deux copines lapines, et leurs pervers satellites floutés par la magie de Photoshop. La toute puissance du « lien social » !

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

Partager cet article

Repost 0
Published by jujulepigiste@hotmail.fr - dans Histoires de piges
commenter cet article

commentaires

sex shop municipal 22/09/2014 18:08


un reportage dans un sex shop cest sympa pour parler des nouvelles moeurs sans tabou

Juju le pigiste 22/08/2007 00:28

excellent EMMI, digne de Juju le Pigiste :-)mais euh concernant le desin, quand je dis vraiment pas dessiner, ça veut vraiment dire ça: vos dessins sont des chefs d'oeuvre comparés à mes ronds en forme de carrés.

EMMI 22/08/2007 00:24

C'est pas grave que tu ne saches pas bien dessiner, on s'en tape ! Vas-y, il faut te lancer ! Comment crois-tu qu'on fait sur PQR ? Avec nos pieds !Sinon je me souviens d'un article passé que j'avais fait sur le sex-shop municipal, en difficulté du fait de la concurrence des magazines X vendus en kiosque et de l'internet. L'article était titré "La dure lutte du sex-shop" (à lire à voix haute). C'était passé tel quel, en dépit des barrages !

mlle motoronde bougre d'ane 19/08/2007 21:26

hmmmmmmm, un sex shop dans une cage en verre surveillée par un vigile qui interdit au boudin en minijupe qui se trouve à l'interrieur de sortir ce serait cool ça non ????

Pierrot le pigiste 18/08/2007 00:05

Mrd, j'ai jamais autant ri en lisant un de tes papiers, ni d'aucun papier d'ailleurs. Merci, c'est grâce à des gens comme toi que je continue d'aimer ce boulot malgré les temps un peu sombres qu'il traverse ça et là. Encore Bravo ! (Bien joué le coup du CV d'un lofteur XD)

Présentation

  • : Juju le Pigiste
  • Juju le Pigiste
  • : Journaliste pigiste, des aventures incroyables...au sens propre du terme. Embarquez dans le monde merveilleux de la pige! TOUTES LES HISTOIRES DE PIGES DE CE BLOG SE PASSENT ENTRE FIN 2003 et JANVIER 2006
  • Contact

Ecrivez au coupable!

Recherche

Jamais seul(e)!

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog